Karl-Anthony Towns, allo le monstre

Karl-Anthony Towns

KAT comme il est surnommé a fait exploser cette nuit dans le premier quart-temps la défense de Dallas avec 20 points au compteur en 12 minutes. Le début du récital du monstre.

33 à 19 au final pour les jeunes loups car ses coéquipiers se sont réveillés dans les 3 dernières minutes mais il faut savoir qu’il avait scoré 20 des 25 premiers points, rien que ça.

Et quand logiquement, la prise à deux lui est tombée dessus, il a su faire les passes qui vont bien.

On l’a même vu râler quand il n’a pas été servi au poste bas sur la dernière possession, preuve qu’il en voulait vraiment beaucoup.

Allo le monstre, est-ce que tout va bien ?

Finalement Minnesota s’est imposé à la maison 101 à 92 et KAT a compilé une ligne de stats assez démentielle en 37 minutes de jeu, jugez plutôt : 34 points, 11 rebonds, 4 passes, 3 contres, 1 interception, 2/3 à 3 points, 15/19 à 2 points et 3 ballons perdus, faut pas déconner.

On le dit et on risque de le répéter encore souvent, les Timberwolves ont un potentiel fort pour devenir l’équipe du futur, si tout n’explose pas comme c’est malheureusement souvent le cas en NBA. Prime à la jeunesse mais surtout aux résultats rapides et c’est dommage.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.