Alors, il valait le coup ce NBA Paris Game 2020 ?!

Il valait le coup ou le coût ? Car oui, le sujet qui est souvent revenu sur la table -à juste titre- en amont de ce premier match de saison régulière Parisien, c’est le prix des places.

Mais une fois sur place, je pense que nous avons été nombreux à mettre de côté le crédit à la consommation souscrit pour nous rassasier de NBA ce soir, pendant 3 heures ou plus si vous êtes comme nous entrés dès l’ouverture et avez apprécié l’heure et demie de warmup avec des étoiles dans les yeux.

L’affiche avait aussi été critiquée largement, « Milwaukee ?? Mais c’est quoi ça ? Une star Grecque ? Mouais bon, ça va bien parce qu’il est MVP hein… mais déconnez pas, nous on veut les Lakers ! »
La programmation étant réalisée au moment de la construction du calendrier, c’est-à-dire des mois à l’avance, personne ne pouvait avoir la certitude que les Bucks domineraient à ce niveau de la saison la NBA ou que les Hornets seraient au plus mal. On pouvait s’en douter oui mais il y a tellement de facteurs à maîtriser que le plus grand parieur sportif ne s’y serait pas risqué.

Et pourtant, c’est bien un match animé que nous avons pu voir, les Hornets ont fait la course en tête pendant les 3/4 du match avant de lâcher prise sous l’impulsion de Giannis Antetokounmpo qui a accéléré très largement sur le dernier quart finissant comme si de rien n’était à 30 points, 16 rebonds, 6 passes en 32 minutes de jeu. L’air de rien comme on dit.

PARIS, FRANCE – JANUARY 24: Terry Rozier #3 of the Charlotte Hornets drives to the basket against the Milwaukee Bucks as part of NBA Paris Games 2020 on January 24, 2020 in Paris, France at the AccorHotels Arena. NOTE TO USER: User expressly acknowledges and agrees that, by downloading and/or using this Photograph, user is consenting to the terms and conditions of the Getty Images License Agreement. Mandatory Copyright Notice: Copyright 2020 NBAE (Photo by Andrew D. Bernstein/NBAE via Getty Images)

Côté Hornets qui recevaient, même si les multiples ovations ont été à la hauteur de l’attente pour Nicolas Batum, malheureusement on ne lui a pas vu pousser des ailes pour ce match si spécial. Et pourtant il a été largement encouragé. Beaucoup de déchet du 5 majeur de Charlotte malgré un Malik Monk des grands soirs (31 points, 5 rebonds, 5 passes en 33 minutes.) Digne des stats du MVP sortant.

116 – 103 score final mais un match très agréable.

Et l’ambiance dans tout ça ?

Kyle Korver qui a eu la primeur de clôre la soirée au micro du speaker aura apprécié le public Français et la Marseillaire de Waxx à la guitare « Hendrixienne ».
Il faut dire que le public a été présent, beaucoup pour les tshirts ok, mais a su aussi dynamiser en lançant de nombreux « MVP » ou autres intéractions sympathiques. L’hommage à David Stern a été respecté, comme celui envers Tony Parker, très largement applaudit par un public composé très largement de fans et c’est bien là le plus important.

Les plus :

  • L’Accor Arena est vraiment devenue une superbe salle qui respecte parfaitement les standards NBA.
  • Tout s’est manifestement très bien passé et la NBA est plus qu’heureuse ! On repart pour un an minimum, rdv en 2021.
  • Un match serré très agréable.
  • L’hommage aux ambassadeurs NBA… Abdul-Jabbar, Mutombo, Perkins, Bowen, Curry, TP, Turiaf était très très lourd.

Les moins :

  • Michaël Jordan est apparu à l’image sur l’écran géant 3 secondes avant de disparaître pour… toujours. Il n’aura finalement pas quitté sa loge UNE minute. Cette minute qui aurait tout changé pour les fans présents ce soir. MJ arrivant sur le parquet après Abdul-Jabbar aurait été IN-CROY-ABLE.
  • Le prix des places. Nous aussi dans la lutte « réelle », n’ayant pas pu obtenir de billets via les ventes officielles. Obligé d’acheter en dernière minute des billets qui finalement n’étaient pas vraiment une « affaire ». Il faut absolument que la NBA acte concrètement pour lutter contre la revente. Limitez la vente à 2 billets par personne ! Une vraie loterie à la limite en ne sélectionnant qu’un certain nombre de pré-inscrits pourquoi pas… mais y’a du boulot et il faut agir.
  • Où étaient les cheerleaders ?! Partie intégrante du spectacle US, dommage…
  • Les mascottes sont intervenues 42 secondes sur 3h de dispo. Incompréhensible. Mauvais timing.
  • Egoïstement, si les médias venus là pour faire les beaux pouvaient laisser la place à ceux qui ont envie de partager du contenu pour et avec les fans, ça serait pas mal.

La NBA le dit mieux que nous. « Merci Paris ! A l’année prochaine ! »

Merci beaucoup à la NBA France pour leur confiance. Et si vous voulez encore plus de contenu original, encore plus près du terrain, des joueurs et des acteurs de cette formidable organisation, likez, partagez, suivez-nous sur les réseaux sociaux !

Crédit photos : NBAE / Getty Images

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.