Toi non plus tu n’as pas eu de place pour la NBA à Paris en janvier lors de la prévente ?

C’est vrai, la nuit dernière, c’était la reprise de la saison régulière de la NBA, grosse actu donc.
Mais ce qui agitait la sphère de fans de NBA Français ce matin, c’était bien la « prévente » des places pour le match de janvier 2020 à Paris entre les Bucks et les Hornets.

On en parlait il y a deux semaines, la NBA et Ticketmaster avaient mis en place un système pour à priori éviter que les robots achètent d’un clic toutes les places disponibles pour Bercy. L’inscription à la prévente permettait donc de recevoir la veille (hier) un lien couplé à un code unique nécessaire pour finaliser l’achat de maximum 4 places par compte.

Cela ne voulait pour autant pas dire que l’accès aux préventes était limité, c’est bien là le problème. En lisant un peu vite, on pouvait croire qu’un tirage au sort permettrait à quelques chanceux (5000 – 10000 ?) d’accéder aux précieux avant la mise en vente publique.
Mais hier, alors que de nombreuses personnes commençaient à recevoir tour à tour leur code, on a bien compris que ce ne serait pas le cas et qu’il faudrait s’armer plus que de patience ce matin dès 11h à l’ouverture des serveurs…

Et bordel espéré, bordel attendu…

Les amoureux de sport ou de spectacles musicaux connaissent bien la problématique de file d’attente, de ventes express sold out et de la frustration qui vient souvent avec.

Mon expérience a prouvé ce matin qu’on n’était pas trois pleupleus à attendre de pouvoir acheter un billet.
14400ème position à la connexion à 11h… ma connexion ne devait pas être terrible manifestement.
Puis les variations, 20min d’attente, 40, 15, 25… bref, une heure de connexion attendue vers 12H20 avant que…

Rentre chez ta mère buddy…

Pendant ce temps d’attente, évidemment, on a eu tout le loisir de faire tourner Twitter avec en top tendance #1 France, #nbaparis

Bon buzz donc pour la NBA de parler autant du futur match qui se déroulera en janvier à Paris ? Pas si sûr à en lire les messages des fans exaspérés de se rendre compte qu’ils passeront pour la plupart à côté d’un événement tant attendu.

Alors bien sûr, il n’y avait pas de place pour tout le monde, on le savait déjà à l’annonce du match. Mais ce système qui fait tout pour faire croire que l’on va pouvoir accéder à la vente et qui finalement te bride et te frustre encore plus, on peut en discuter ?

  • 4 places par compte !
    Soyons sérieux, aucune logique à cela. 2 places par compte permettrait déjà de limiter plus raisonnablement les reventes (puisque oui, on peut déjà trouver des billets sur le marché secondaire).
  • Cette fausse « loterie ».
    Pourquoi ne pas réellement jouer sur le facteur chance en tirant au sort 10000 personnes qui se seraient effectivement pré-inscrit ? Là on pourrait parler de prévente.
  • Les prix !
    Même en arrivant jusqu’à la possibilité d’acheter, les prix sont très nettement exagérés et loin, très loin de la qualité de l’affiche proposée. Nombreux sont ceux comparant les prix des billets aux USA et imaginant déjà d’organiser un road-trip pour profiter en plus d’un super voyage, pour (exagérons un peu…) sensiblement le même budget.

La bonne nouvelle, car il y en a une, est que cela va certainement motiver (tu m’étonnes…) la NBA qui est rappelons le, une entreprise à but lucratif, d’organiser d’autres matchs NBA. Dès la saison prochaine ? En back-to-back ? Si tenté bien sûr que tout se passe bien en janvier mais on n’en doute pas.

En attendant, je suis deçu, très deçu égoïstement, en tant que fan, vivant à Paris d’imaginer que le vendredi 24 janvier 2020, à 5 minutes de chez moi, je ne pourrai pas assister à un match NBA, événement qui reste exceptionnel en France malgré tout.
Et deçu pour les milliers de fans qui comme moi ont ce sentiment de frustration et de déception intense.

Espérons que les heureux élus profiteront à fond pour les autres et que la routourne tournera la prochaine fois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.