NBA. 75ème saison. 1ère !

Avant le lancement de cette nouvelle saison NBA historique, la NBA a fait les choses en grand, comme cette incroyable organisation sait si bien le faire.
Et alors qu’au cœur de l’été, la hype était loin d’être folle suite aux différents leaks du logo « diamant », célébrant le 75ème anniversaire de la ligue, la super-production (le clip vidéo) qui lance tout juste la saison a remis les pendules à l’heure.

NBA Lane, c’est 2min48 de bonheur. Non plus simplement une madeleine de Proust mais la boulangerie en totalité, l’odeur au petit matin des viennoiseries encore chaudes et tous les copains qui t’attendent pour les déguster.
On pourra regretter certaines absences, qui s’expliqueront sans doute prochainement (ou seront compensées par d’autres spots ou événements du genre) mais la qualité de la production est réellement très haut niveau. De quoi lancer on ne peut mieux cette saison particulière.

Une saison normale, au calendrier normal ?

Car l’un des enjeux est évidemment de continuer à se sortir de la pandémie contre laquelle la NBA lutte depuis presque deux ans. Après une saison tronquée (bulle) puis une seconde saison quasiment pleine sans public, il est temps de revivre les folles ambiances et le spectacle sans jauge.
De nombreux Français pourront d’ailleurs rapidement revivre ces sensations puisque les frontières américaines rouvrent également. Le timing semble bon !

7 frenchies (au moins) seront de l’aventure cette année dans un contingent international encore une fois très important (109 joueurs, -plus de 100 joueurs pour la huitième saison de suite-).

Nicolas Batum encore à fond ?

Tout juste couronné joueur Français de l’année, Nic’ a fait le choix de rester du côté des Clippers, équipe qui lui avait fait confiance à la sortie de sa sale période avec les Hornets.
Alors même qu’il semblait très fortement attiré dans leurs filets par les Warriors entre autres. Le choix de la stabilité donc, l’âge de raison… pour un joueur qui doit apporter beaucoup d’expérience à un roster qui malgré la belle saison de Paul George, pas suffisante pour hisser les clippers en Finales NBA.

Le mouvement principal côté Français, c’est notre bleu de Charenton qui va aller briller du côté de la Big Apple et quel bonheur ! On en attend beaucoup et c’est légitime. Fais-nous rêver Evan, on sera là !

Qui pour la victoire ?

Une saison pleine mais une sortie de Jeux Olympiques qui a pu laisser des traces chez certains joueurs. L’après J.O n’est souvent pas anodin, par exemple pour Jrue Holiday et Khris Middleton qui ont enchaîné Finales NBA et médaille d’or Olympique. Trop pour enchaîner avec les Bucks alors que les Nets cognent à la porte ?

Les Nets justement, et le cas très particulièrement Erving, que peuvent-ils faire ? Leur armada semble illimitée (Aldridge, Millsap mais ont perdu Dinwiddie…) Durant est sûrement revenu à son prime, so… ?
Les Lakers, qu’en dire ? LeBron est encore et toujours monstrueux, Westbrook doit prouver qu’il est encore dans les tous meilleurs, tout en devant se réinventer ou revoir son implication…
Toutes les tops équipes se sont renforcées et nombre de contenders se positionnent encore plus vivement au top 8 de chaque conférence (Bulls, Mavs…)

La saison NBA est très longue, les premières semaines ne nous donneront peut-être pas tant d’enseignements mais revoir du jeu nous fera évidemment très plaisir.

Les 75 meilleurs joueurs de l’histoire

NBA at 50, la saison du fameux logo doré, c’était il y a déjà 25 ans… assez incroyable pour le dire !
Il y a 25 ans, j’appréciais déjà la NBA comme aujourd’hui, sûrement un peu plus avec le regard d’un ado très réceptif au marketing rondement mené par David Stern et ses équipes de choc. Mais une chose est certaine, cette saison est restée fortement ancrée dans mon esprit, dans ma culture même.

C’est ce que j’attends cette saison de la NBA, faire rêver les gamins, rappeler encore plus et honorer les légendes du jeu et nous offrir du rêve.

Cela semble bien parti, et cela va continuer, dès la nuit d’ouverture avec l’annonce des 75 meilleurs de l’histoire. On peut s’attendre à du mouvement, on espère pas de sorties de joueurs légendaires -décédés ou non- des 50 de 1996 et un ajout fin et malin des 25 nouveaux.
Bien évidemment, si Dennis Rodman n’en fait pas partie, comptez-sur moi pour bouder fort, très fort.

L’annonce se fera sur les 3 prochaines soirées dans NBA Tip-Off sur TNT et NBA Today sur ESPN. Drexler, Magic, Dirk, Bob Pettit et Big O seront les ambassadeurs de la saison du 75ème anniversaire.

Alors maintenant, il ne me reste plus qu’à vous souhaiter du bonheur, du kiff, du spectacle, un peu moins d’histoires lunaires (Ben Simmons, si tu me lis…) de la forme physique optimale pour les joueurs et surtout un big bye bye à la pandémie pour pouvoir apprécier sereinement la NBA d’après. -et revoir rapidement un joli match à Paris-.
ENJOY !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.