L’image de la semaine #7 : De nouveau les ligaments croisés pour Jabari Parker

Jabari Parker touché au genou gauche, les ligaments croisés de nouveau

On avait craint le pire en voyant Jabari Parker s’écrouler et c’est confirmé. De nouveau les ligaments croisés sur le même genou -le gauche- blessé en 2014.

Un an d’absence annoncé par les Bucks pour leur joueur… terrible.

Surtout qu’il avait réussi à revenir formidablement fort de sa première blessure et que l’ironie du sort fait qu’il y a quelques jours, il avait tweeté ceci juste après la blessure de Zach LaVine.

Un tweet terrible à lire quelques jours après

Son Tweet avait été largement repris et tout le monde saluait le message plein d’espoir et d’assurance à l’attention du dunkeur fou des Wolves.
Malheureusement, aujourd’hui, ce tweet prend un autre sens et on perdrait presque les mots pour redonner espoir et confiance à Parker.

Car il ne faut pas se le cacher, l’avenir se complique pour lui, à 21 ans à peine, après avoir râté 57 matchs de sa saison rookie. Il tournait cette saison après 51 matchs -dont 50 dans le 5- à 20 points, 6 rebonds et presque 3 passes de moyenne, le tout en 34 minutes.

Autant dire que Jason Kidd, le coach des Bucks a de quoi tirer la tronche. Surtout que le Greek Freak ne parvient plus à faire gagner son équipe malgré ses cartons. Résultat, 2 victoires seulement lors des 14 derniers matchs.

Aura t-il la force, mentale et physique pour revenir à son meilleur niveau ?

Il faut l’espérer mais peu de joueurs peuvent se vanter d’avoir été capable d’un tel comeback. En France, le nom de Léo Westermann revient pour prouver que c’est faisable. (2010 avec l’ASVEL et 2013 avec le Partizan le concernant).

Histoire d’éviter le pire, on se passera d’un tweet de Westermann sur le sujet et on souhaite dans tous les cas que Parker puisse revenir au plus vite et à son meilleur niveau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.