L’image de la semaine #11 : Le mentor de Dirk Nowitzki ému aux larmes

Le mentor de Dirk en larmes

La présence de Holger Geschwindner, premier coach et mentor de Dirk Nowitzki, le soir où son ancien poulain atteint les 30000 points en carrière (NBA) apparaît aujourd’hui comme une évidence. Et à le voir ému aux larmes après que Dirk soit entré dans le cercle très fermé des 6 meilleurs marqueurs all-time, on ne peut qu’être heureux pour lui.


L’émotion était plus que présente sur le parquet, tous les co-équipiers de Nowitzki l’ayant très rapidement congratulé. Même le charismatique propriétaire des Mavs, Mark Cuban, a littéralement sauté dans les bras de son joueur.

Un scoreur hors-norme au parcours atypique

Holger Geschwindner est souvent décrit comme l’homme qui a tout changé dans la carrière de Dirk Nowitzki. Lui qui se cherchait encore, pratiquant plusieurs sports comme le handball et le tennis avant de rencontrer son coach.

Il a poli le diamant découvert brut jusqu’à l’offrir aux yeux des scouts et du Monde, déjà presque prêt pour la NBA lors du fameux Hoops Summit de l’été 98. Mais pour en arriver là, il a fallu bosser… comme un chien !

Depuis, une carrière NBA exemplaire et d’une fidélité sans faille. Fidélité enfin récompensée financièrement par son extension de contrat signée l’été dernier (50 Millions sur les deux saisons en cours et à venir). Lui qui aurait pu tant de fois aller voir si l’herbe était plus verte ailleurs. Il a attendu, avec énormément de patience, -trop pour certains- faisant totalement confiance à Cuban et l’organisation de Dallas pour apporter les talents nécessaires.

En 2011, enfin, le sacre ultime avec Jason Kidd, Shawn Marion, Jason Terry (et nos deux frenchies Beaubois et Mahinmi) à ses côtés. Il remporte SON titre NBA repartant en même temps de cette confrontation contre le trio magique du Miami Heat avec le titre de MVP des finales. Lui qui l’avait déjà été élu meilleur joueur de la saison régulière en 2007. Formidable revanche sur les finales perdues en 2006 contre ces mêmes floridiens. Surtout qu’en juin 2011, il était de bon ton de faire son choix entre bandwagoner et hater.

Pas bon pour les chauvins

Premier -et seul- MVP Européen d’une saison régulière, on peut se demander qui pourra lui voler ce titre ? On aurait aimé voir TP lui tenir tête mais il a dû se « contenter » du trophée de MVP des finales, y’a pire vous m’direz.

Comme TP, Dirk a dit stop à la sélection nationale, préservant avant tout sa carcasse devenant un peu trop fragile avec le temps. Surtout qu’après une alerte en fin de saison dernière, il nous rassure énormément cette année, ayant même officialisé son envie de jouer jusqu’à ses 40 ans. Comme son pote Vince Carter.

Difficile donc de ne pas placer le futur Hall Of Famer comme meilleur joueur Européen de tous les temps, devant TP ?

Sa 6ème place loin d’être assurée

Devant, cela semble compliqué d’aller les chercher…

1 – Kareem Abdul-Jabaar (38,387)
2 – Karl Malone (36,928)
3 – Kobe Bryant (33,643)
4 – Michael Jordan (32,292)
5 – Wilt Chamberlain (31,419)

Mais derrière l’Allemand, ça va vite pousser au portillon :

Si LeBron score 23 points par match pendant les 50 premières rencontres de la saison prochaine, il atteindra les 30000 pions. Dans le même temps, si Dirk score 15 points de moyenne sur 70 matchs lors du prochain exercice, il passera Chamberlain à la 5ème place.

On n’oubliera pas Carmelo Anthony ou encore Kevin Durant qui pourront lors des prochaines saisons bouleverser ce classement. Avant les ptits jeunes actuels !

Une autre image de la semaine en forme de clin d’oeil

Le fadeway jumpshot sur une jambe de Dirk restera pour sûr comme SON move. Regardez plutôt ce montage qui montre à gauche, le passage des 20000 points et à droite celui des 30000. Les deux, sur la tête d’un numéro 7 des Lakers, flambant non ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.