[Semaine Spéciale Atlanta] – On commence par les Cavs !

Nous voilà fraîchement débarqués à Atlanta et déjà une affiche énorme au programme puisque les Cavs de LeBron débarquent à la Philips Arena. Les Hawks viennent de gagner à la maison contre les Mavericks tandis que les Cavaliers sortent d’une défaite au TD Garden à Boston.

Des points, beaucoup de points…

Du côté des rosters, pas de grande surprise étant donné la blessure de Kevin Love. Les 5 majeurs types sont présents. J.R. Smith est lui aussi toujours blessé. Quant à Andrew Bogut, tout juste signé, il n’a pas encore rejoint ses nouveaux potes. Pour les Hawks, Dunleavy est out lui aussi, un artilleur de moins. Les Cavs jouent en uniforme jaune et les Hawks en maillot rétro bleu, très proche de celui que portait Pete Maravich en son temps.

Dans une salle pleine (environ 19000 personnes), ce sont les Cavs qui prennent l’avantage grâce à un Kyrie Irving en feu dès le début du match. L’écart monte jusqu’a +12 pour les Cavs pour finir à +6 à la fin du 1er QT. Uncle Drew est bien réveillé et pointe déjà à 13 points. Et ca va continuer : 10 points de plus pour lui dans le second QT. LeBron n’est pas en reste avec 22 points, compilés à 7 rebonds. Tim Hardaway Jr.(15), Dwight Howard (11) et le néo All-Star Paul Millsap (10) ont dépassé les 10 points. A la pause le score est de 77-60 pour les visiteurs et les Cavs gèrent tranquillement le match dans un très gros match d’attaque.

L’action du match

Un jeu de passe à la San Antonio ?

Pistol Pete, une légende honorée

Petite parenthèse dans ce match car pendant cette mi-temps, les Hawks ont honoré une de leurs légendes, le regretté Pete Maravich. Pour l’occasion sa femme et son fils ont été conviés. Après quelques mots en en l’honneur de Pistol Pete, ce sont les légendes du club, le double vainqueur (entre autre) du concours de Dunks Dominique Wilkins (qui a d’ailleurs sa statue sur le parvis de la salle) et un des meilleurs contreurs all-time de la NBA, Dikembe Mutombo qui donnent le go pour que la bannière avec le numéro #44 de Maravich flotte en haut de la Philips Arena.

Pour le plaisir un petit top 20 de « Pistol » Pete Maravich :

C’est reparti pour la seconde mi-temps !

Pendant le 3ème QT le jeu est plus équilibré. LeBron et Kyrie continuent leur festival (8 et 10 points) et les Cavs atteignent déjà la barre des 100 points (106-88 à la fin du 3eme QT). Dans le dernier quart temps, les Hawks réagissent enfin avec 12 points de Millsap et 11 de Hardaway Jr. A tel point que les 3 dernières minutes sont folles. Alors qu’Atlanta débute le 4ème QT à -18, Le Bazemore envoie un missile du parking à 2″16 qui ramène les Hawks à -3.

La salle devient bouillante !

Enorme, mais les spectateurs qui ont déjà quitté la salle vont s’en mordre les doigts ! Millsap avec un jump shot ramène le match à -1 tandis que du côté des Cavs, on est moins adroits. La salle est bouillante mais Kyle Korver, de retour dans la maison de ex, refroidit tout le monde avec un 3 points dont il a le secret. Kyrie met fin au débat par un lay-up puis finira par rentrer tous ses lancers francs en fin de match, le sang glacé dans les bras.

Fin du game, score final 135-130.

Histoire d’entrer encore plus dans l’histoire, les Cavs avaient décidé de faire péter les records hier soir. Non seulement Irving (43 points) et LeBron (38 points) plantent 81 points à eux deux. Mais c’est surtout un record qui saute avec le nombre de 3 points réussis, soit 25, l’air de rien.

Le carton de Tim Hardaway Jr. n’aura pas été suffisant pour faire gagner Atlanta mais aura permis d’assister à un match à enjeu, c’est déjà ça.

Record de 3 points Cavs Atlanta

Le retour de Kyle Korver :

On evite le retour en mode « cupcakes » à la Kevin Durant et on ne peut que remercier les fans des Hawks pour cela. Le All-Star sous le maillot d’Atlanta en 2015 a été magnifiquement accueilli. Il aura laissé de très bons souvenirs pendant ses années en Géorgie et cet accueil était donc plus qu’espéré.

Consultez les stats du match ici.

Notre semaine à Atlanta continue dès dimanche avec la réception des Indiana Pacers, restez connectés guys !

1 Commentaire

  1. jameer Répondre

    Y’a des soirs comme ça…Entre la réception du champion en titre, le retour de Korver, le maillot retiré de Pistol Pete, et bien sur le record (qui vient d’être amélioré 3 fois en 3 mois !), ça devait grave valoir le coup d’y être !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.