NBA Sundays, les jeunes loups des Wolves vont tenter de croquer les Warriors

Voilà ! C’est ça qu’on veut ! Une affiche digne d’un NBA Sundays, digne d’un dimanche soir déjà assez triste pour devoir supporter une purge de bas de classement.
Les jeunes loups des Wolves, certainement l’avenir de la NBA à l’Ouest, comme son pendant des Sixers à l’Est (les deux équipes sont actuellement 6èmes de leur conférence respective) reçoivent les Warriors de Golden State, « seulement » seconds à l’Ouest. Mesurons nos propos puisqu’ils n’ont qu’une défaite de plus que les Rockets, actuels premiers. Il n’est donc pas du tout évident que les compères de Steph Curry n’aillent pas chercher le lead avant les Playoffs.
D’autant plus que dans le schéma actuel, ils joueraient les Spurs, alors que les Rockets joueraient les Clippers.

Déjà les Playoffs en tête

Avec seulement 16 matchs encore à jouer avec la fin de la saison régulière, l’odeur des Playoffs n’a jamais été plus forte. Et c’est bien ce qui nous intéresse avec ces deux équipes. Les Warriors vont-y pouvoir élever leur niveau de jeu et surtout être plus réguliers ? Et les Wolves sont-ils déjà taillés pour la post-saison ?

Même si Teague, Gibson, Butler et Crawford connaissent les Playoffs par coeur, que valent les jeunes (23 ans) Wiggins et KAT quand la tension devient plus forte ?

Et justement, Kevin Durant a des conseils pour les jeunes :

« Travaille ton jeu, tout n’est qu’en rapport avec le jeu. Ne laisse pas l’extrasportif entraver ta volonté de jouer. Kiffe le fait de jouer. Va sur le terrain, va trouver des jeunes avec qui jouer, amuse-toi avec tes amis, c’est comme ça qu’on construit l’amour du jeu. Gamins, on était dehors tout le temps, je ne vois pas ça actuellement avec les kids. Alors bouge-toi trouver un terrain où jouer, le jeu est à la base de tout.

Début de réponse ce soir, avec on l’espère les effectifs les plus complets possibles.

Quand un coach kiffe un joueur, difficile de le laisser au chomdu…

Et le coach en question, Tom Thibodeau, qui a vécu les années folles du joueur en question, dont l’apothéose en 2011, son titre de MVP, j’ai nommé, Derrick Rose.

Et oui, le jeu des chaises musicales des Cavaliers avait laissé sur la touche le meneur de -seulement- 29 ans. Mais miné par les blessures et déjà largement en remise en question avant de se faire jeter comme un malpropre des Cavs, son avenir en NBA restait plus qu’incertain.

Mais c’était sans compter sur Coach Thib, certainement celui qui connaît le mieux Rose. Plus qu’un contrat de 10 jours, c’est bien une place dans le roster qui lui a été offerte jusqu’à la fin de saison. De quoi redonner le sourire à l’ancien meneur des Bulls ? A voir, sa première sortie n’en a pas été une puisqu’il n’est pas entré en jeu face à Boston.

Remarquez que sa dernière apparition en NBA remonte à un mois, contre… les Timberwolves !

Qui sera le vainqueur ? Tweetez vos prédictions en utilisant #NBASUNDAYS

Les NBA Sundays sont présentés par NBA 2K18 sur BeIN sports – un match NBA en direct chaque dimanche à 21H30. Cette semaine, les Minnesota Timberwolves accueilleront les Golden State Warriors sur BeIn Sports.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.